Sélectionner une page

Complications et bilan

Complications

Outre l’altération de la qualité de vie, les complications de l’adénome de prostate sont multiples.
Tous résultent d’une obstruction chronique à l’évacuation des urines.

Cela peut entrainer une rétention aigue d’urine avec un globe vésical, nécessitant la mise en place d’une sonde vésicale temporaire, ou une rétention chronique avec présence de fuites par regorgement.
Des calculs et des infections urinaires sont la conséquence de ce résidu permanent intra vésical.
Enfin, une insuffisance rénale chronique obstructive peut être observer dans les cas extrèmes, par dilatation des voies excrétrices (Figure 2).

Consultation

Prendre rendez-vous

Centre d’Urologie du Val d'Ouest

04 72 19 31 84

Centre d’Urologie de la Sauvegarde

04 72 17 72 16
04 37 49 66 77

Bilan

Le bilan de l’adénome de prostate est principalement clinique.
Il est recommandé de réaliser un toucher rectal pour explorer le volume prostatique et dépister un éventuel cancer de la prostate.

La débitmétrie (débit du jet urinaire) et le calcul du résidu post mictionnel permettent de mettre en évidence une obstruction prostatique.

L’urologue réalisera de façon quasi systématique une échographie endo rectale afin d’apprécier le volume exact prostatique pour définir le type d’intervention.

Enfin, un PSA pour le dépistage du cancer de la prostate et une fibroscopie en cas de signe d’hyperactivité vésicale sont optionnels.

Adénome et cancer peuvent coexister au sein de la prostate mais ne sont en aucun cas liés entre eux.
L’adénome de la prostate n’est pas un facteur de risque d’apparition de cancer.
L’examen initial comportera donc impérativement la recherche de signes évocateurs.
Il s’agit surtout d’une élévation anormale du PSA et/ou d’une zone suspecte retrouvée lors du toucher rectal (nodule, induration…).