La résection trans-urétrale de vessie

Elle est faite sous anesthésie générale ou loco-régionale, en fonction de vos souhaits et des possibilités après discussion avec le médecin anesthésiste.

Cette technique est réalisée par les voies naturelles à l'aide d'un tube de faible calibre, appelé résecteur, munie d'une anse coupante et coagulante qui permet de retirer chirurgicalement les polypes puis de coaguler la base des lésions.

Une marge de tissu sain est systématiquement enlevée autour de la tumeur.

Les polypes sont ensuite envoyés au laboratoire pour une analyse au microscope afin d'en déterminer la nature exacte.

Elle est le premier temps OBLIGATOIRE de toute prise en charge de tumeurs de vessie. Elle permettra de définir dans quelle catégorie se place la tumeur : superficielle, infiltrante ou carcinome in situ.

Elle pourra être complétée par une nouvelle résection en cas de besoin, des instillations endovésicales ou une ablation complète de la vessie.

picture_as_pdf Imprimer la fiche d'information de l'association française d'urologie