L'urétéroscopie

L'utilisation de l'urétéroscopie, rigide ou souple, pour le diagnostic et le traitement des calculs du haut appareil urinaire (uretère et rein) est une technique efficace, reproductible et peu traumatique.

Il s'agit d'une technique chirurgicale entièrement réalisée par les voies naturelles qui consiste à pénétrer la voie urinaire depuis l'extérieur et à remonter si possible jusqu'au rein.
On circule dans l'urètre, la vessie, les uretères et éventuellement les cavités rénales jusqu'à être en contact avec le calcul.

Une fois le calcul repéré et abordé, il peut soit être retiré en un bloc, grâce à un panier, soit s'il est trop gros, fragmenté sur place en petits morceaux.
Sa fragmentation peut être effectuée par différentes énergies.

L'intervention se déroule sous anesthésie générale.

L'hospitalisation est le plus souvent faite en ambulatoire.

Dans certains cas, vous pouvez sortir avec une sonde interne (endoprothèse en double J) qui est retirée quelques jours après l'intervention. Elle permet d'éviter les crises douloureuses dues aux phénomènes inflammatoires qui peuvent persister même si le calcul a été retiré.

Vous devez revoir votre Urologue quelques semaines après l'intervention. Dès votre sortie, il vous prescrira une radiographie (ASP) et une échographie ainsi qu'un examen bactériologique des urines (ECBU).

picture_as_pdf Imprimer la fiche d'information de l'association française d'urologie