La chirurgie percutanée ou néphrolithotomie percutanée

Cette technique consiste à fragmenter et à extraire le calcul directement des cavités rénales par une voie percutanée, après ponction et dilatation d'un trajet.

Cette technique nécessite une anesthésie générale.

Cette technique est utilisée si le calcul est trop large ou positionné de telle façon qu'il ne peut pas être cassé par la lithotriptie extra-corporelle.

Votre urologue installe, par une incision effectuée dans le dos, un tube par lequel il introduit un instrument appelé néphroscope dans le rein. Le néphroscope peut alors extraire le calcul. Si celui-ci est trop gros, il peut être fragmenté puis les fragments extraits un à un.

Cette technique est plus invasive que la lithotriptie extra-corporelle mais elle peut être indiquée pour des calculs de gros volume, ou résistant à la lithotriptie extra-corporelle. Deux séances peuvent être nécessaires en fonction des conditions locales, des caractéristiques du calcul et du déroulement de la première séance.

En cas de fragments résiduels de petite taille, un recours à la lithotriptie extra-corporelle est possible pour compléter et parachever le travail effectué lors de la chirurgie percutanée.

Généralement, l'hospitalisation est de plusieurs jours.

Comme toute chirurgie, il existe de risques et des complications possibles. Votre urologue vous les détaillera et vous donnera la fiche d'information de l'Association Française d'Urologie. Il la commentera avec vous.
N'hésitez pas à lui poser toutes les questions que vous souhaiteriez.

picture_as_pdf Imprimer la fiche d'information de l'association française d'urologie