Lithotritie extra-corporelle

Le Centre d'Urologie de l'Ouest Lyonnais dispose de la plus récente génération de lithotripteur actuellement sur le marché avec le Sanolith Praktis.

Cette méthode permet de fragmenter le calcul sur place grâce à des ondes de chocs.

Le contact de la tête de traitement avec la peau du patient permet de propager et de focaliser les ondes de chocs, à l'intérieur du corps humain, jusqu'au calcul sans incision ni ouverture traumatisante.

Le calcul est réduit en un très grand nombre de fragments qui sont ensuite éliminés par les voies naturelles sans douleur dans la majorité des cas.

Il n'y a donc pas d'ouverture chirurgicale.

La mise en place d'une endoprothèse urétérale (dite sonde "JJ") peut cependant être nécessaire avant la séance.

En fonction de la taille et de la dureté de votre calcul et de sa réponse au traitement, une ou plusieurs séances vous seront proposés.

Cependant, même en cas d'une bonne fragmentation des calculs, certains débris peuvent ne pas s'éliminer, pour des raisons anatomiques, malgré la réalisation de plusieurs séances. On parle de "fragments résiduels".
En fonction de leur localisation, leur retentissement sur les voies excrétrices, l'existence ou non de complications infectieuses, ces fragments peuvent être simplement surveillés, ou traités par une autre méthode.

L'une des nouvelles voies est l'uréteroscopie quelle soit souple ou rigide avec fragmentation du calcul sur place.

picture_as_pdf Imprimer la fiche d'information de l'association française d'urologie